Bref historique de la Réforme Agraire aux Philippines

Adopté en 1988, le Programme National de Réforme Agraire des Philippines -  ComprehensiveAgrarianReform Program (CARP) -plus tard appelé Prolongation de la Réforme Agraire accompagnée de réformes (CARPER), avait pour objectif de distribuer toutes les terres agricoles de plus de cinq hectares à des paysans sans terre et à des travailleurs agricoles. Sur les 1,2 million d'hectares qu'il restait à distribuer de 2009 à 2014,     694181 hectares ne l'ont pas été. Pourtant le CARP/CARPER devrait se terminer cette année en juin. Une date décisive pour près de 206000 hectares de terrespour lesquelles aucun avis d'attribution (NOC) n'a encore été délivré. Si les paysans ne reçoivent pas de NOC avant la fin du CARP/CARPER, ils ne pourront plus revendiquer la terre. Actuellement, le Ministère de la Réforme Agraire (DAR) - chargé de la mise en oeuvre du CARP/CARPER -demande au gouvernement d'adopter une loi qui permettrait de délivrer des NOC après la date buttoir.

Aujourd'hui,     près de 400000 travailleurs agricoles bénéficiaires attendent toujours de se voir attribuer une terre. Tout au long de leurs décennies de lutte pour le droit à avoir une terre et à la cultiver, ils ont été confrontés à la faim, la pauvreté, des harcèlements et des intimidations et quelques-uns ont même perdu la vie. Leur droit à l'alimentation a été gravement violé.

  • FIAN International a appuyé la mise en oeuvre de la réforme agraire, principalement sur l'Hacienda Luisita et l'Hacienda Matias:

Dernières mises à jour sur le processus ...

Juin 2014:

  • Hacienda Matias: Un récent dialogue avec des représentants des agriculteurs sélectionnés, y compris le chef de file des locataires de Hacienda Matias, qui s'est tenue en juin 2014 dernier au Palais présidentiel, le président Aquino s'est engagé à accélérer la décision sur l'appel en cours du/de la propriétaire auprès de l'Office de la Président (OP).
  • Deux projets de loi - Projet de la Chambre 4296 et au Sénat le projet de loi 2278 - qui cherchent à étendre la composante d'acquisition et de distribution des terres (DAL) de CARP plus de 30 Juin 2014 jusqu'à Juin 2015/2016 ont été déposés au Congrès. Le Président Aquino a certifié les deux projets de loi d'urgence. Aquino a demandé fortement la Chambre des Représentants et le Senat à priorizer l'adoption inmediate de ces projets de loi.

Pendant ce temps, le     Congrès Populaire de la Réforme Agraire continue à se mobiliser pour faire pression pour une mise en œuvre de fond de CARP et de ramener la réforme agraire dans le programme de développement national. Un manifeste de l'unité est maintenant distribuée à la signature entre les groupes de la société civile pour soumission le 30 Juin 2014.

Voir ci-dessous pour obtenir des informations de fond sous     liens pertinents, articles et organisations

Le cas de l'Hacienda Luisita

L'Hacienda Luisita, énorme plantation de canne à sucre appartenant à la famille de l'actuel président Benigno Simeon Cojuango Aquino III, est connue pour être l'une des propriétés les plus grandes et les plus controversées qui doivent être distribuées dans le cadre du CARP/CARPER. Les ouvriers agricoles et leurs familles ne peuvent pas cultiver la terre qui leur a été attribuée alors qu'ils en ont les titres de propriété. En mars 2014,     seulement 1049 travailleurs agricoles sur 6212 bénéficiaires avaient été installés sur leurs parcelles. Par ailleurs, sans soutien technique (système d'irrigation, semences et tracteurs), les paysans bénéficiaires ne peuvent pas cultiver la terre.

Du fait de la lenteur de la mise en oeuvre du programme de réforme agraire ainsi que des nouvelles plantations de canne à sucre réalisées par des intermédiaires, les paysans ne peuvent pas choisir les cultures qu'ils souhaitent faire pour assurer leur subsistance et garantir leur droit à l'alimentation. FIAN soutenue au début de 2014 le cas par     une campagne de lettres.

Le cas de l'Hacienda Matias

En plus du cas décrit ci-dessus,     le droit à l'alimentation de 300 métayers et familles paysannes de l'Hacienda Matias est aussi menacé

Par ailleurs, du fait de la résistance du propriétaire foncier qui a présenté une requête auprès du Bureau du Président pour que ses terres soient retirées du CARP et du fait de la lenteur avec laquelle le Ministère de la Réforme Agraire procède à l'arpentage des terres.

Etant donné que le CARP/CARPER arrive à sa fin, les métayers doivent être immédiatement soutenus afin d'accélérer la distribution de la terre pour qu'ils puissent s'y installer avant la fin du mois de juin 2014.

C'est pourquoi FIAN International a lancé une     Action Urgente à la mi-avril 2014 pour demander la réalisation du droit à l'alimentation des métayers de l'Hacienda Matias.

Plus d'information

Pour en savoir plus sur le processus de réforme agraire aux Philippines, s'il vous plaît trouverez une     liste de liens utiles vers des articles de presse et des organisations sur le sujet.