E-BULLETIN - MARS 2018
Un programme de la Banque mondiale prive de leurs terres les communautés locales

La Banque mondiale finance un programme d’établissement des titres fonciers dans l’État brésilien du Piauí, où de grandes entreprises agroalimentaires se sont emparées de vastes zones de terres des communautés locales et les occupent illégalement. Si le programme se poursuit sans contrôles, il ouvrira davantage la porte à une dangereuse ruée vers l’accaparement « légalisé », affectant des milliers de familles et détruisant un écosystème important.

  En savoir plus...

 

 

 
      Faim de féminisme
      Un rapport présente les effets négatives de l’investissement agricole à grande echelle
      Mettre fin à l’abus des droits des femmes par les multinationales
      Justice pour Berta Cáceres, protection pour la défense des droits humains
Faim de féminisme
Les causes profondes de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition ne seront jamais résolues tant que l’inégalité des genres persiste. Avec des millions de personnes sur le point de se rassembler dans les rues, le monde montre qu’il a l’appétit pour et le besoin de changements.

  En savoir plus…
Un rapport présente les effets négatives de l’investissement agricole à grande echelle
La rapporteuse de l’ONU sur le droit à l’alimentation confirme que les investissements agricoles à grande échelle en Zambie entraînent le déplacement et l’aggravation de la nutrition des communautés, tel que précédemment exprimé par FIAN International.

  En savoir plus...

 

 
Mettre fin à l’abus des droits des femmes par les multinationales
Il y a plus d’un siècle aujourd’hui, environ 15 000 travailleuses d’usines de confection descendaient dans la rue pour obtenir des conditions de travail décentes, marquant ainsi un moment historique sans précédent. Malgré une mobilisation constante à travers le monde depuis lors, les femmes souffrent encore profondément des conséquences des abus par le secteur privé ainsi que de sa capture des espaces politiques.

  En savoir plus...
Justice pour Berta Cáceres, protection pour la défense des droits humains
Le 2 mars 2016, Berta Cáceres, leader autochtone Lenca et coordinatrice du Conseil Civique d’Organisations Populaires et Indigènes du Honduras (COPINH), a été assassinée dans sa résidence à La Esparanza, Honduras. Selon l’information disponible pour l’instant, deux ans après, l’enquête a à peine avancée.

  En savoir plus...
Ici pour   annuler votre inscription.
www.fian.org