Agrocarburants

Brazil - Sugar cane trucks - (c) FIAN International
L'expansion agressive actuelle de la production d'agrocarburants menace le droit des groupes les plus opprimés au monde à une alimentation adéquate. Au nombre des menaces au droit à une alimentation adéquate engendrées par la production d'agrocarburants, citons la perte d'autonomie alimentaire, une augmentation de l'exploitation des ressources naturelles et le détournement de terres et de cultures vivrières pour la production d'agrocarburants.

Les agrocarburants aggravent la faim et la pauvreté dans le monde

Les cultures vivrières, tout comme les cultures énergétiques, ont besoin de terre et d’eau, des ressources qui sont limitées. Certaines cultures, dont le maïs, peuvent être utilisées pour la production d'agrocarburants. Les questions énergétique et alimentaire sont ainsi étroitement liées et les systèmes alimentaires réagissent directement aux faits nouveaux dans le secteur des agrocarburants. L'accès aux ressources productives constitue un élément clé du droit à l'alimentation.

L'expansion des agrocarburants est l'une des causes motrices du phénomène actuel d'accaparement de terres et mène dans de nombreux cas à la perte de l'accès à la terre et à l'eau. Le détournement des cultures vivrières vers la production d'agrocarburants joue par ailleurs un rôle important dans la hausse des prix de certaines denrées de base comme le blé, le maïs, le riz et les huiles végétales.  Il existe des preuves suffisantes démontrant que la précipitation à convertir la nourriture en combustibles représente une menace sérieuse à la vie et aux moyens d’existence des secteurs les plus pauvres et marginalisés de nos sociétés. Et cela aggrave le problème de la faim et de la pauvreté dans le monde.

Le travail de FIAN

On ne peut pas adopter des solutions au réchauffement climatique et à la crise énergétique actuelle qui nuisent aux populations affamées et aux personnes les plus pauvres du monde. Toutes les stratégies visant à trouver des sources énergétiques alternatives doivent être totalement conformes aux normes internationales de droits humains. C'est pourquoi FIAN soutient un moratoire sur la production d'agrocarburants jusqu'à ce que des structures de régulation soient mises en place pour empêcher les impacts négatifs sur les droits environnementaux, sociaux et humains, et laisser le temps à la conception de nouvelles technologies.

FIAN coopère étroitement avec des organisations de petits paysans et de la société civile afin de développer des stratégies efficaces visant à garantir que le développement des agrocarburants donne avant tout la priorité à la sécurité alimentaire.

    Lire la suite du site web du Rapporteur Spécial des Nations Unies pour le Droit à l'Alimentation

Dernières Nouvelles