La vision de FIAN...

Children in South Africa

est un monde sans faim, dans lequel chaque femme, chaque homme et chaque enfant peuvent jouir pleinement de leurs droits humains dans la dignité, et en particulier de leur droit à une alimentation adéquate.

La faim dans le monde

n´est pas un problème de manque de moyens. On produit assez pour nourrir la population mondiale. Cependant, la FAO (l´Organisation des Nations unies pour l´Alimentation et l´Agriculture) estime que plus de 850 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim et de la malnutrition. Seul un faible pourcentage d´entre elles est victime de catastrophes naturelles ou de guerres civiles. La grande majorité souffre de faim chronique, au quotidien.

"Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de 5 ans meurt de faim ou de maladie liée à la malnutrition. Toutes les quatre minutes, une personne perd la vue par manque de vitamine A. Plus de 852 millions de personnes ont trop peu à manger pour pouvoir mener une vie normale. C´est une honte pour l´humanité. Il est grand temps de faire respecter le droit à l´alimentation" Jean Ziegler, Rapporteur spécial antérieur des Nations unies sur le Droit à l´Alimentation.

La situation est paradoxale:

bien que le nombre des personnes affectées par la faim en milieu urbain soit celui qui s´accroît le plus rapidement, la majorité des victimes se trouve toujours en milieu rural…là où la nourriture est produite! La faim affecte les petits paysans plus que les autres groupes. Beaucoup d´entre eux vivent sur des sols marginaux dans des régions isolées et montagneuses, menacées par la sécheresse, les inondations et les coulées de boue. Les sans-terre tentent de survivre en travaillant comme ouvriers agricoles dans des conditions de travail précaires. Les pêcheurs, chasseurs et pasteurs sont, eux aussi, des groupes marginalisés. Les femmes et les filles sont particulièrement touchées par la faim et la malnutrition.

La faim et la malnutrition

sont profondément ancrées dans les groupes socialement, politiquement et géographiquement marginalisés et discriminés. Le rôle des gouvernements est important dans la création et la garantie de l´accès aux ressources productives telles que la terre, les semences et l´eau, ainsi qu´aux transfères sociaux tels que les programmes de revenu minimum. Les Etats ont l´obligation de protéger, respecter et garantir le droit à l´alimentation sur leur territoire et dans le monde. Pourtant, de nombreux Etats manquent de volonté politique pour remplir ces obligations. Les mouvements sociaux et les organisations non gouvernementales engagent la responsabilité des Etats en cas de violation du droit à l´alimentation.